samedi 22 juillet 2017

Du goût, de la nature et des sculptures

À chacun selon ses goûts certes, mais, côté sculpture, ce sera difficile de détrôner mon coup de cœur de 2000 avec La Valse de Camille Claudel, photographiée sous un angle mise en page par Aurélie Baras.
La Valse de Camille Claudel, créé entre 1883 et 1901, timbre de France de 2000 (via Phil-Ouest.com).
Ce ne sera pas Le Baiser d'Auguste Rodin qui me conquerra en septembre prochain alors qu'il est déjà l'objet d'annonce sur les réseaux sociaux.
Le Baiser d'Auguste Rodin (vue réelle du timbre ou de la gravure numérique ?) présentée en 1889, timbre à venir (via Phil-Ouest.com - informations d'émission dans Phil'infos).
À part le bloc de pierre, j'ai du mal à apprécier la sculpture sur cette gravure. Comme quoi, le copier-coller photographique peut avoir du bon, contrairement à ce que je pense souvent.

Autre face-à-face des nouveautés, comment représenter plusieurs espèces naturelles sur un seul timbre ?
Les arbres méditerranéens, timbre émis le mardi onze juillet dernier (via Phil-Ouest.com).
Plus agréable à mon regard, le méli-mélo de branches et de fruits d'arbres méditerranéens proposés par Sandrine Chimbaud. Bien mieux que l'impression de bouillabaisse en attente de l'émission Euromed postal des poissons de 2016 - ce rouge à cuire.
Les insectes en kaléidoscope sur un des six timbres de Jersey, émis le dix juillet dernier (site marchand de Jersey Stamps).
L'approche de Chimbaud aurait-elle gagné à être gravée ensuite et imprimée en taille-douce ? En tout cas, elle convient bien au randonneur méditerranéen que je suis...

L'entomologiste, les zoologues et les botanistes préfèreront peut-être la nature rangée comme à la parade des six timbres de Jersey pour le bicentenaire du kaléidoscope - 1817 étant l'année où son inventeur David Brewster a créé le mot d'après la Wikipédia en anglais.

Et là, au second regard, à l'approche du repas sur fond de cymbalisation de cigales, avec le rappel de la bouillabaisse tout en regardant le contre-la-montre du Tour de France cycliste dans les rues de Marseille... Le timbre français EuroMed postal 2017 serait-il encore un timbre gastronomique : un bouquet garni ?

Après cette excursion en beaux arts et dans la nature, je vais peut-être en revenir à l'histoire et la géopolitique.

Note : L'initiative régionale EuroMed postal a un site web.

mardi 18 juillet 2017

Disparition de Brian Moorhouse, spécialiste de l'Amérique latine

Samedi quinze juillet 2017 est mort Brian Moorhouse, un marchand, expert et philatéliste britannique spécialisé dans le continent latino-américain et les Caraïbes du dix-neuvième siècle aux années 1940.
Christophe Colomb, logotype approprié pour la boutique web de Brian Moorhouse...
Parmi les dernières collections de matériels préparatoires, d'essais et de timbres émis qu'il a présentées étaient celles des premières émissions d'Haïti, comme les timbres à l'effigie du Président Lysius Salomon émis vers novembre 1887 qu'il a présentés lors de la journée latino-américaine de la Royal Philatelic Society London, le jeudi vingt-huit juillet 2016. Société dont il avait été élu Fellow.
... et sûrement inspiré des premiers timbres-poste du Chili (ici sur timbre d'Espagne de 2003).
Ses collections étaient aussi des références. En avril 2015, lors d'un exposé sur une collection haïtienne qui devait concourir en compétition internationale, son auteur tentait de montrer à quel point il avait réussi à compenser, par l'acquisition et l'étude, le fait que certains blocs et feuilles n'existaient qu'en exemplaires rarissimes possédés et exposés à la même époque par Moorhouse.

samedi 15 juillet 2017

Un timbre sur Liverpool dans une série architecture contemporaine

Jeudi treize juillet, la Royal Mail a émis une série de dix timbres sur des bâtiments marquants de l'architecture contemporaines. L'opérateur britannique est très touristique cette année : cette émission urbaine fait suite à l'émission plus rurale des moulins à eau du vingt juin précédent.
Le timbre de première classe à la façade de l'Everyman Theater de Liverpool... Si le cadrage allait plus à gauche... une autre merveille contemporaine apparaîtrait, mais elle a déjà été timbrifiée en 1969 (Royal Mail).
La piscine des Jeux olympiques de 2012, à Stratford, voisine avec le proche - en forme de tête chapeauté - auditorium Armadillo de Glasgow.

Les deux parlements régionaux d'Écosse et du Pays de Galles méritaient bien leur place. Celui de Cardiff, le Senedd, que j'ai visité l'année dernière, mêle une base sombre évoquant les couches de charbon, et un toit en bois plongeant pour devenir ce minerai. À la rencontre des deux matériaux se trouve la chambre de l'Assemblée nationale.
La série complète (via Norvic Philatelics)
Les éléments naturels apparaissent donc, au moins de manière symbolique. La formation volcanique de la Chaussée des Géants, sur le littoral nord-irlandais est évoquée par son bâtiment d'accueil des visiteurs. Plus technologique, les dômes de l'Eden Project, en Cornouailles, permettent de finir de balayer de nombreux usages, techniques et régions du Royaume-Uni.

Pour Liverpool, c'est l'Everyman Theater qui a été choisi. Il existe depuis 1964 dans le quartier des spectacles et de la bohême, à proximité des universités et surplombant la partie portuaire de la ville en reconversion depuis les années 1980. La reconstruction complète de l'Everyman entre 2011 et 2014 (voir avant / après grâce aux participants des Wikipédias), offrant désormais une longue façade illustrée de photographies de comédiens.

Hope Street, à l'extrémité nord où il se trouve, mérite une promenade complète à elle seule en plein jour depuis la cathédrale anglicane au sud à la cathédrale catholique au nord (timbre de 1969), avec quelques œuvres de rue à observer...

...et un retour chaque soir pour ses lieux de spectacle, restaurants et bars chics offrant comme l'architecture et les sculptures de nombreux styles depuis le début du vingtième jusqu'à la décennie courante.

vendredi 14 juillet 2017

Un 12e anniversaire indonésien pour Postcrossing

Le site d'échanges de correspondance par cartes postales, Postcrossing, fête son douzième anniversaire aujourd'hui, vendredi quatorze juillet 2017. Événement accompagné d'une émission de timbres par Pos Indonesia, l'opérateur postal indonésien, signale le blog du site d'échange.
Les trois timbres indonésiens : le voyage par la carte postale, fenêtre sur (1) le monde des monuments (2) et des cultures (3).
Trois timbres de trois mille roupies façon bande dessinée. Une jeune femme découvre un paysage montagneux grâce à des cartes postales timbrées de rouge, puis deux mises en scène de monuments mondiaux célèbres (thématistes heureux) sur le second timbre et de la variété des monuments religieux d'Asie du sud-est (Bouddha bien en vu).

Les participants indonésiens organisent une réunion de préparation de cartes demain samedi dans les bureaux principaux de cinq villes, dont le comptoir philatélique de Jakarta. Une rencontre Postcrossing, avec le soutien de Pos Indonesia, aura également lieu samedi cinq août pendant l'exposition philatélique internationale de Bandung (où la France sera représentée par dix collections jeunesse).

Pour les marcophiles de l'Indonésie, ce site de Lukman Hqeem, Indonesia Postmarking, recense les timbres à date contemporains de ce pays.

Le Catalogue Sebphilately de la thématique Postcrossing a été mis à jour avec ses trentième à trente-deuxième timbres.

mardi 11 juillet 2017

Semaine n°2017.27 en Philatélie

Fin juin : nouveau Président et Bureau à la RPSL.
Lors de l'assemblée générale annuelle du jeudi vingt-deux juin 2017, les membres de la Royal Philatelic Society London ont élu le Belge Patrick Maselis président de l'association londonienne.
La couverture du premier ouvrage de Patrick Maselis sur les colonies belges - et il n'y en eut pas que le trio Congo-Ruanda-Burundi (base de données bilbiophile Documents philatéliques).
En terme de philatélie organisée, le premier président « d'outre-mer » de la RPSL est président du Club de Monte Carlo, regroupant plusieurs institutions et collectionneurs importants qui organisent Monacophil ; mais également préside l'Académie royale de philatélie en Belgique dont le site fournit une fiche complète.

En littérature, il a montré sa spécialisation dans les documents historiques et postaux des colonies belges en 2005 avec Des Açores à la Nouvelle Zélande (extraits sur un blog), suivi d'un autre en 2009 sur l'enclave du Lado, prêt de territoire africain entre puissances européennes.

Début juillet : dix-neuf ans pour le Musée de la philatélie d'Oaxaca.
Le MUFI (et ici aussi) célèbre son anniversaire en même temps qu'une exposition thématique sur les océans et leur faune. Les médias et institutions de la ville d'Oaxaca, au Mexique, participent à faire connaître ce musée.

Le samedi premier juillet, Lisbeth Mejla du quotidien El Impartial rapporte sa visite de la bibliothèque philatélique du musée, riche des écrits sur le Mexique et les anciennes éditions de catalogues célèbres.


Depuis vendredi sept, la Fondation Alfredo Harp Helú propose une vidéo sur le musée, ses expositions permanentes de collections, ses activités jeunesse, sa bibliothèque.

Jeudi six juillet : du bloc-feuillet, épistémologie philatélique dans El Watan.
Dans la chronique philatélique hebdomadaire du quotidien algérien, Arslan Selmane s'interroge sur l'utilité du bloc-feuillet comme produit philatélique, à l'occasion de l'émission le huit de cinq timbres sur des batailles illustrant la résistance des Algériens face à l'invasion et l'occupation française de 1830 à 1962.
Le bloc en question, émis par Algérie Poste le samedi huit juillet 2017 (via le forum PhilatélieDz).
Cinq peintures : Kheng Ennetah en 1832, Bir El Gharama en 1881, Bir Teskift en 1957, Aïn Zana en 1959 et Djebel Bouk'hil en 1961. Laissons aux historiens le débat sur pourquoi ces moments et quelle(s) mémoire(s) ils commémorent.

Selmane s'interroge également sur la forme philatélique de vente : en quoi le bloc-feuillet va gêner les collectionneurs et exposants thématistes. Deux périodes différentes, des lieux variés : où placer et comment exploiter un document bien grand.

Une manière éclairée de critiquer la vente en double des timbres algériens cette année 2017 : à l'unité et rassemblés en blocs thématiques ? Attention : en termes de nouvelles émissions, en Belgique et aux Pays-Bas, pour ne citer qu'eux, hors du feuillet, point de salut à l'unité désormais.

Quant à l'effet de ces défaites timbrifiées en France... Il semble que les politicien(ne)s français ont d'autres chats à fouetter : le timbre de mars dernier leur est passé inaperçu. J'imagine que la prochaine Marianne d'usage courant les mobilisera davantage.

Samedi huit juillet : chez le marchand de journaux hors philatélie.
Plusieurs magazines proposent de longues lectures pour occuper les deux mois d'été, supposant que le plus grand nombre est en vacances, ou en recherche de nouvelles thématiques.

Le mensuel L'Histoire propose un numéro double sur l'histoire de l'Inde d'une part et un numéro de ses Collections sur la Bretagne d'autre part, depuis les monuments du Néolithique jusqu'aux problématiques actuelles en passant par le rôle des Bretons dans la colonisation de l'Amérique et la Révolution française.
Statuette en terre cuite, cinquième millénaire de notre ère, découverte dans une nécropole hamangia à Cernavodă, en Roumanie (site de La Documentation française).
Néolithique encore - puisque j'ai temporairement trahi l'histoire globale des quinzième et seizième siècles - avec cette intéressante et très accessible synthèse sur cette période préhistorique de grandes transformations humaines : le numéro 8117 de la Documentation photographique daté mai-juin 2017.

En ces temps de débats sur les modèles économiques à suivre, la confrontation sur un temps très long entre penseurs contemporains (dont Karl Marx) et le lent passage nomades/sédentaires il y a dix mille ans sera jugée savoureuse, stupide ou... inspirante selon le lecteur.
La couverture du hors-série familial de Canard PC (fil Twitter du magazine).
Beaucoup regrettent l'absence de nouveaux jeunes collectionneurs de timbres, accusant notamment les loisirs vidéo-ludiques qui prennent du temps et demanderaient moins d'efforts... Qu'ils ne lisent pas ce blog.

Et si un enfant avait plusieurs types de loisirs, entraînant une communication avec les parents et les grands-parents ?

Un de mes neveux, pourtant pas un lecteur facile, ni un passionné de la patience, s'interroge pourtant sur une question qui l'oblige à lâcher manettes et tablettes, et à dialoguer avec les adultes : « Dis, à quels les jeux vidéo tu jouais quand tu avais mon âge ? »

J'attend donc la question : « Dis, comment tu faisais pour parler avec tes copains s'il y avait pas de téléphone portable ? Pour savoir les choses sans internet ? Etc. »

La rédaction du bimensuel de critiques de qualité - non sans humour corrosif - de jeux vidéo Canard PC propose donc un numéro d'été, en kiosque depuis samedi huit, pour concilier les pratiques vidéoludiques fort diverses des familles d'aujourd'hui. Pour les plus philatélistes, je rappelle que le Musée postal de Tampere et l'Université locale proposent quatre jeux sur téléphone Android liés aux timbres ou au courrier.

Bonnes lectures.