mercredi 23 mars 2016

Enthousiaste visite de la Poste centrale de Dublin sur RTÉ

Article mis à jour le samedi seize avril 2016 suite au quatrième épisode.

Visible jusqu'à mi-avril, la Radio-Télévision d'Irlande propose un documentaire sur la Poste centrale de Dublin, ses employés, ses clients et son fonctionnement actuel, sur le site du quartier-général des insurgés de Pâques 1916 qui proclamèrent l'indépendance de l'Irlande.
Logotype de la RTÉ.
Détruit au cours des événements, seule la façade et les sous-sols sont d'origine, de la construction entre 1814 et janvier 1818.

Dans les deux épisodes diffusés le mardi quinze mars, la vie quotidienne du bureau, avec les clients les plus colorful, de son service téléphonique jusqu'à la surveillance de nuit.

Au cours de ceux diffusés le mardi vingt-deux mars, beaucoup de surprises artistiques sont à l'affiche avec les concerts dans le hall du bureau et les portes ouvertes nocturnes, une réunion de Postcrossers et retrouver un colis contenant de la semence de porc... D'excellentes excuses pour parler de correspondance, de timbres-poste et de colis. Mais sans oublier d'évoquer les difficultés de notre époque.

L'épisode du mardi vingt-neuf mars, à l'approche de Noël et du centenaire, montre l'importance du GPO dans la vie dublinoise : lieu de rassemblement des grandes manifestations, emplacement de distribution de repas chauds et de vêtements d'hiver aux sans-abris par une association, la banque la plus accessible pour un père réfugié qui souhaite épargner pour l'avenir de ses enfants. Tandis que dans l'arrière-boutique, deux employés partent à la recherche de l'Enfant Jésus pour les décorations de Noël et qu'un autre est nargué par un pigeon... Enfin, les travaux du musée, entrevus dans le second épisode, avancent avec les visites des danseurs pour le spectacle du centenaire de l'insurrection.

Noël approche dans le quatrième épisode du mardi douze avril. Numéro de danse aérienne sur les colonnes de la façade, organisation du secrétariat de Santa pour s'assurer que les réponses parviendront aux enfants avant Noël, illustrations festives sur les timbres de distributeurs et multiplication des lettres et des colis. Tout cela sur fond de musique et de chants dans le hall et de chorales caricatives sous le porche. Après un moment sur un rare problème de vol et la toute dernière cliente avant que le bureau ferme, c'est l'arrivée de Santa au GPO !

Il est beaucoup question de chantier dans le cinquième épisode du mardi dix-neuf avril : les rénovations permanentes de la façade historique, le grutier du chantier du futur centre historique qui profite d'une vue magnifique sur Dublin et le mystère de « la petite maison sur le toit du Post Office ». À l'intérieur, l'émission des seize timbres du centenaire progresse avec la consultation des descendants des timbrifiés et le prêt de photographies que Zinc Design met en forme (exemple du timbre des frères Malone : l'un mort en 1915 dans l'armée à Ypres, l'autre tué en 1916 à Mount Street Bridge face à l'armée britannique). Enfin, une mère tanzanienne, vue précédemment, revient pour poster un ordinateur portable pour pouvoir communiquer avec sa fille, dont l'âge ne permet pas de quitter la France pour rejoindre sa famille en Irlande.

Dernier épisode le mardi vingt-six avril avec l'ouverture du GPO Witness History : après deux ans de travaux, les œuvres des artistes sont en place, notamment celle pour les quarante enfants morts pendant les combats de Pâques 1916. Un exemplaire original de la proclamation de la République du vingt-quatre avril 1916 est amené dans le musée tandis qu'à l'extérieur, les groupes d'élèves et de touristes découvrent avec leur enseignant ou leur guide l'histoire et les symboles du monument. Avec un débat : les trous dans les colonnes sont-ils les dégâts des tirs ?

Cette série documentaire fait partie des programmes de la RTÉ pour le centenaire de l'indépendance.

Les liens vers le musée postal et la nouvelle attraction historiques montrés dans le documentaire : par ici.

Aucun commentaire: