mardi 23 août 2016

La poste revit en Somalie !

Depuis hier lundi vingt-deux août 2016, grâce à deux collectionneurs, nous avons des preuves de la reprise partielle d'une activité postale en Somalie, dont l'État a longtemps été considéré en déliquescence et le territoire divisé depuis la guerre civile des années 1990 face à laquelle un ministre français (souvenir) et des soldats états-uniens ont échoué malgré leurs bonnes intentions.

Cela a changé loin de l'intérêt des médias occidentaux depuis 2012. Deux collectionneurs mondialistes en témoignent.

Des collectionneurs du monde aux initiatives...
Le premier informateur, David Langan un blogueur cartophile irlandais (Postcards A world Travelogue), a visité la capitale Mogadiscio et s'est rendu au bureau principal pour tenter d'envoyer du courrier international et a pu rencontrer le directeur de Somali Post et son adjoint en charge de la philatélie... et ce qu'il reste de son stock imprimé en Italie pendant les années 1990 malgré la dislocation du pays. Apparemment, très heureux qu'on s'intéresse à leurs efforts.

David avait posté un reportage de cette visite dès le vendredi douze août et a pu constater les progrès réalisés depuis sa dernière visite en Somalie et en Somaliland en 2011 quand le gouvernement n'avait le contrôle que de l'aéroport et aucun service postal... En Somaliland, aucun service postal non plus, à part le service express DHL avec passage par le Kenya.
Trois des lettres préparées par Jinesh Joseph avec des timbres de Somalie d'avant la fin du service postal, confiées au bureau principal de Mogadiscio par David Langan le dix août 2016 et arrivées une dizaine de jours après à Bangalore, en Inde (collection Jinesh Joseph, worldairmail.blogspot.com, avec son autorisation).
Le second, Jinesh Joseph un blogueur philatéliste indien (My Postbox à l'adresse worldairmail.blogspot.com), lui avait confié des enveloppes préparées avec des timbres somaliens des années 1990 et a publié hier sur son blog et sur le forum StamBoards l'arrivée de ces courriers oblitérés le mercredi dix août 2016. Un pays de moins dans son essai de réaliser une collection de tous les « pays philatéliques » du monde, complétée des entités pour les États fédéraux.

... qui répondent à bien des questions.
L'impression italienne de timbres pour la Somalie après l'implosion de 1991 jusqu'en 2002, et l'existence d'émissions imprimées à Cuba et, en 2011, en République populaire de Chine, sans compter les vignettes illégales au nom du Somaliland, avaient animé depuis trois ans une enquête de participants du forum StampBoards pour déterminer si le gouvernement somalien reconnu par la Communauté internationale étaient donc parvenus à relancer un système postal soit depuis Nairobi, son refuge des années 2000, soit depuis Mogadiscio sous haute sécurité.

Réponse désormais : de 1991 jusqu'à nouvel ordre, aucun timbre-poste n'a été émis par la poste somalienne. Une tolérance existe pour les imprimés d'Italie jusqu'en 2002, car reconnus légitimes par les autorités d'alors, probablement en lien avec un contrat de création philatélique avec Stamperija et l'imprimerie et monnaie nationale italienne (IZPS). Il faudra que les historiens se penchent sur comment les gouvernements en exil et temporaires somaliens ont assuré la continuité de l'État et de ses intérêts à l'étranger, dont les revenus philatéliques de ces imprimés de 1991 à 2002.

Petits pas vers l'avenir somalien.
Le bilan du voyage est que Somali Post fait vivoter un embryon de service postal intérieur, en préparant la réouverture progressive des bureaux dans les principales villes du pays, y compris Hargeisa, la capitale du Somaliland sécessionniste !

Le trafic de courrier vers l'étranger devrait débuter en janvier 2017, une nouvelle qui se fera sûrement mieux connaître des philatélistes grâce à ces quelques lettres spéciales. En attendant, grâce à un accord avec Emirates Post, du courrier international peut arriver en Somalie.

Quant au service postal, les photographies de David Langan montrent le bureau principal des années 1970 bien vide, mais où les réparations et peintures sont achevées, les boîtes postales prêtes pour janvier... En attendant, faute de numéro de téléphone sur le courrier, deux dizaines de sacs non distribuables pour le moment attendent, y compris un sac mal dirigé pour les îles Salomon (SOL en anglais).

Comment est venu l'idée de visiter la capitale en reconstruction d'un pays pas encore sûr ? L'envie d'y retourner, de véritablement poster une carte postale depuis la Somalie et l'ouverture d'un site touristique de Mogadiscio.

Reste à voir si des journalistes reporters ont récemment pu visiter le reste du pays - les milices AL-Shabaab encore présentes malgré une défaite importante en 2012, les deux provinces indépendantes (Somalilant et Puntland) à rapprocher sans heurts, et des États fédérés à constituer en tenant compte de toutes les susceptibilités : voir les tractations autour du Galmudug, futur État des Régions centrales.

Nous en saurons plus sur l'état de ce pays lors des élections parlementaires des vingt-quatre  septembre et dix octobre prochains au cours desquels les anciens des clans et les représentants des communautés voteront librement.

Aucun commentaire: