jeudi 22 mai 2014

Finnophilie anatide à partir d'un kantele

À force d'échanges Postcrossing et de surprises à chaque émission de timbres, j'en viens à adorer la Finlande presqu'autant que la Britishness (ou Britishtitude), et cela jusqu'à y associer d'autres passions plumées, palmipèdes et métaliques.

Ainsi, un des opérateurs postaux européens a signalé le lancement du traditionnel vote annuel du plus beau timbre Europa, sur le thème des instruments nationaux de musique pour 2014. Vous avez jusqu'au 31 août prochain.
Émis le 5 mai 2014, le timbre Europa de Finlande au kantele. Son jumeau est consacré à une forme d'accordéon (Posti en finnois et en anglais).


Un thème qui ne me passionne pas du tout jusqu'à parvenir à quelques perles graphiques : la harpe aux jaune et bleu vifs de France (dommage qu'il y ait ce phi...), les reflets de la vieille ville de San Marino sur une trompette,... et puis cette joueuse finlandaise de kantele...

Et là, c'est l'effet « Madeleine de Proust »... Finlande, kantele... Donald Duck !!!

[le lectorat de ce blog = euh... Qu'est-ce qui lui prend encore ?!!]

Deux des timbres du bloc-feuilllet que la poste finlandaise émit en 2001 pour le cinquantenaire de Aku Ankka, le magazine consacré à l'univers de Donald Duck (duckmann.pettho.com).
Il faut pour cela vous conter ma première rencontre avec cet instrument, dans un contexte mystique et magique.

Après une éphémère collection complète de nouveautés de France (été 1988-vers 1992), la lecture prit le dessus : lecture d'enveloppes récupérées dans nombre de secrétariats, de romans classiques et de science-fiction, ainsi que plongée dans le fond de bandes dessinées Disney d'un ami.

Et là, une petite poignée de ces histoires paraissent différentes : la mémoire conserve plus facilement leur intrigue principale et les multiples péripéties vécues par Donald, son oncle Scrooge/Picsou et ses neveux. À la relecture, de nombreux détails du dessin restent encore à découvrir ; ce dessin est très éloigné de ceux à grands traits des autres dessinateurs.

L'attrait pour le dessinateur et scénariste états-unien Keno Don Rosa avait commencé sans encore connaître son nom. La révélation de son identité a lieu en 1994 avec la publication dans Picsou Magazine du premier épisode de The Life and Times of Scrooge McDuck. Passionné du créateur de Scrooge, Don Rosa a réalisé une biographie complète du canard le plus riche du monde à partir des indices de son passé laissés ça et là pendant des décennies de dessins par Carl Barks.

Les deux timbres ci-dessus reproduisent des extraits d'une histoire dans laquelle Don Rosa envoie ses héros en Finlande ! Mais pourquoi ?

Les dessinateurs Disney sont en fait des pigistes embauchés par un des éditeurs de presse jeunesse qui a acheté les droits d'usage à la grande compagnie californienne, payés une seule fois pour chaque page de dessin fournie peu importe le nombre de republications. Don Rosa, ingénieur de profession et héritier d'une entreprise de construction du Kentucky, a réussi à passer du statut de fan à celui de pigiste pour le groupe danois Egmont qui publie nombre publications dans toute l'Europe du Nord.

Et les lecteurs finlandais ont été tellement chaleureux qu'ils ont obtenu une histoire mêlant leur pays, leur culture et leur univers de fiction préféré, La Quête du Kalevala : Scrooge McDuck affronte les mythes du Kalevala pour s'emparer du sampo, un objet magnifique qui à partir de rien produit de l'or !!!

Mais, sa soif de l'or va éveiller les deux grands ennemis de la tradition finlandaise : la sorcière Louhi et le héros Väinämöinen (personnage du timbre de gauche), que seul le kantele du second pourra résoudre... Instrument à la musique si belle que même l'avarice ne peut y résister, mais perdu lors de la précédente lutte contre Louhi. Le timbre de droite vous indique qui le retrouve, mais pourquoi se trouve-t-il dans les rues d'Helsinki... est une autre histoire.

À partir d'un dessin et des histoires de Keno Don Rosa, Tuomas Holopainen réalise un album de musique et cette magnifique couverture du cd sur La Jeunesse de Picsou (site du label Nuclear Blast).
Hélas, entre 2002 et 2006, la compréhension de l'injustice du système d'absence de droits d'auteur et des soucis de santé forcent Don Rosa à prendre sa retraite de dessinateur...

C'est donc avec surprise que mes yeux virent le mois dernier à la FNAC un album de cd très allongé et avec une couverture cartonnée comme un livre avec un jeune Scrooge dessiné dessus - peu commun dans le rayon de musique metal.

Un musicien finlandais de metal, Tuomas Holopainen du groupe Nightwish, s'était lancé dans un projet personnel, sûrement inspiré par la douce musique de la kantele de Väinämöinen : créer une bande originale de bandes dessinée, une musique qui accompagne la lecture des principaux épisodes de la biographie créée par Don Rosa, de Glasgow fin dix-neuvième siècle au désert australien, de la fortune au Klondike à la solitude de l'avare reclus dans son coffre-fort... jusqu'à Noël 1947 quand...

- - - -

Ma philatélie ouverte à moi, même si je me doute que les jurys φl@téliques n'apprécieraient pas :)

Pour les bandes dessinées de Carl Barks et Don Rosa, des intégrales en versions originale et française se trouvent. Pour ce dernier, privilégiez celles avec les commentaires de l'auteur. En plus, le dessin détaillé cache nombre souris, oreilles de Mickey, etc.

Et une fois que vous aurez voté pour le plus beau timbre Europa, élisez vos députés au Parlement européen, la seule institution de l'Union directement élue par les peuples, à la fois puissance législative face aux Conseils des ministres et force démocratique de contrôle du travail de la Commission européenne.
 
Pour finir, la musique de Tuomas Holopainen  :

A Lifetime of Adventure, dont la première scène d'ouverture d'un coffre aux trésors parlera à tous les fans de Don Rosa, visible en train de dessiner le thème central de la couverture de l'album.

Last Sled to Dawson, évocation du dilemne qui définit la vie de Scrooge McDuck après le Klondike. Don Rosa a énormément sondé le cœur du personnage.


Mise à jour de décembre 2015 :
publication du deuxième épisode de ma classe ouverte sur Don Rosa.

Aucun commentaire: