vendredi 17 avril 2015

Timbré de 'Going Postal'

Hier soir, j'ai regardé la mini-série en deux épisodes Going Postal, produit pour la chaîne Sky 1 qui l'a diffusée en mai 2010. Le DVD est toujours disponible au Royaume-Uni (avec sous-titres anglais) comme en France, à des prix bas... Cinq ans est déjà un produit ancien dans nos sociétés de consommation.
Le boîtier britannique du dvd (amazon.co.uk).

L'œuvre est inspirée par le trente-troisième roman dans l'univers comique fantastique du Disque-Monde de l'écrivain anglais Terry Pratchett, récemment disparu.

Il plaira aux amateurs de comédie caricaturant nos sociétés occidentales au second degré et dans un univers parallèle, mêlant cité médiévale, société et innovation victoriennes, et extrêmes commerciaux de notre temps.

Après avoir suivi les derniers exploits d'un escroc, le héros Moist von Lipwig, est finalement arrêté et exécuté publiquement... Pour se réveiller dans le bureau du Prince - avec un air de Lannister - qui lui propose un dilemne : redevenir libre et sortir par la porte qui donne sur un goufre ou devenir le nouveau Maître des postes afin de rétablir un semblant de concurrence face au monopole des Clacks, sorte de télégraphe Chappe géant et lumineux... et géré par Reacher Gilt au seul profit de lui-même et des actionnaires.

La suite dans le roman de 2004 ou le téléfilm de 2010.

Mais, ceux qui s'interrogent sur l'avenir du service public - ou universel, dirions-nous de nos jours - des télécommunications s'amuseront de retrouver dans les postiers inventifs et les capitalistes escrocs les travers de l'univers des opérateurs postaux, téléphoniques et internet des années 2000.

Les collectionneurs et leurs lubies ne seront pas en reste face au postier Stanley, exalté par sa collection. Le renversement collectionniste suscitera sûrement des remises en question et un peu de mise en perspective.

Bon visionnage amusé !

Aucun commentaire: