jeudi 18 février 2016

Des boîtes aux lettres après la guerre nucléaire

Quand un joueur se plonge dans un jeu vidéo de rôle en monde ouvert, il peut rejouer de nombreuses fois au même jeu en changeant les caractéristiques physiques et de caractères de son avatar.

Le monde ouvert suppose d'explorer un vaste espace inconnu pour résoudre l'intrigue principale, mais également explorer les localités et contrées d'une zone où le joueur ramassera de nombreux objets plus ou moins utiles en apparence.
La première boîte aux lettres que le joueur rencontre dans Fallout 3 frappé du sceau du Post Office Department (un anonyme post sur la plate-forme Tumbr retrouvée grâce à Google Images).
Dans Fallout 3 et Fallout New Vegas, deux jeux de Bethesda Softworks, une limite de poids est imposée au joueur selon la caractéristique Force de son personnage : il ne peut porter qu'un certain nombre de kilogrammes d'armures, armes et objets divers et plus que variées sur lui. À la rigueur, la consommation d'alcool permet d'obtenir temporairement un point de force tout en perdant un point d'intelligence.

Où stocker son surplus de fourbi le temps d'en trouver une utilité (réparation ou création d'objets) dès qu'on en aura la capacité, le reste du matériel et la possibilité, dans l'univers de Fallout, dont l'intrigue s'inscrit dans une uchronie et un futur post-apocalyptique ?

Dans une boîte de collecte des lettres !

Ainsi, comme signalé par un joueur à travers un texte sur une capture du jeu, la toute première devant laquelle le joueur passe devant dans les premières minutes du jeu peut tout contenir sans jamais être vidée par le jeu, contrairement aux nombreux autres contenants de cet univers.

Ce qui peut étonner est qu'en 2077, date de la guerre nucléaire qui marque l'intrigue des cinq épisodes du jeu sur ordinateur et consoles, les boîtes bleues portent le sceau de l'United States Post Office Department, l'administration postale des États-Unis de 1792 à 1971...

Un siècle de survie : vive l'uchronie !

L'uchronie semble démarrée après la Seconde Guerre mondiale quand, dans l'univers de Fallout, la technologie nucléaire a été miniaturisée et dispersée dans tous les domaines industriels, mais sans empêcher une lutte pour les dernières ressources pétrolières entre les puissances mondiales, notamment les États-Unis, lieu des jeux, et la République populaire de Chine, son principal ennemi dans cette lutte à travers l'invasion de l'Alaska, à combattre lors d'une mission de Fallout 3.

Un second aspect de l'uchronie est que les années 1950 sont restées à la mode jusqu'en 2077 à travers les comics dont un exemplaire se retrouve dans une des premières boîtes aux lettres devant un reste de maison, la musique des radios survivalistes, la carrosserie des automobiles et des trains, jusqu'aux insultes anti-communistes des robots de combat programmés deux cents ans plus tôt.

Pour les curieux, avec la mode actuelle, nul besoin d'acheter un PC haut de gamme, une Xbox ou une PS3, les joueurs postent sur youTube leur progression dans le jeu en la commentant (par exemple) et un site wiki accumule les détails sur les jeux (le Wikia de Fallout en anglais et en français).

Le début de l'intrigue principale du n°3 : jeune habitant d'un abri anti-atomique, vous devez fuir ce lieu reclus pour retrouver votre père, scientifique, qui a peut-être découvert un moyen de ramener la vie dans la région de l'ancienne capitale Washington... peuplée des descendants des survivants de la guerre nucléaire : humains divisés, mutants racistes et goules se partagent désormais les ressources disponibles et viande radioactives de charmantes bestioles.

Aucun commentaire: