mercredi 30 janvier 2008

Se défouler : jouons au rugby dans les bois

Grâce aux Timbrés du rugby et leur catalogue, j'ai retrouvé l'origine de ce timbre japonais de préfecture sur le rugby.
Les timbres de préfecture sont les timbres émis dans les bureaux d'une préfecture précise. Ils se distinguent des timbres nationaux par la graphie plus traditionnelle du nom du pays (en haut à droite sur le timbre sportif, en bas à gauche sur l'usage courant).

Le graphisme de ce timbre me rappelle les mangas et les animes, impression confirmée par la présence - incongrue vue du Sud-Ouest français - de la forêt. Mais, les amateurs d'animation japonaise savent que le thème de l'environnement peut se cacher dans un récit a priori loin de ce thème. Voir quelques films de Miyazaki pour exemples.

Mais qu'est-ce qu'elle représente bien Nicolas !

Décidément, à la revoir dans la presse, c'est pire qu'à la première impression... La Marianne de Nicolas est le bilan que je vis de cette présidence : la France regarde on-ne-sais-où, au mieux dans le vide, vêtu d'une robe de bure (baisse du pouvoir d'achat de la majorité certainement). À son passage, des étoiles, prétendument européennes, sont obligées de marcher au pas, de flotter dans les airs tels les navires d'une flotte de guerre, sans variété, sans distinction (un présage pour les petits États de l'Union européenne pour les six mois de présidence du Conseil par la France ?).

La France vue par son prince-président, seul à l'avoir choisi malgré 17 ans de consultation du public et 10 ans de respect de son choix, donc une œuvre interprétable d'après sa politique et ses opinions (note : je préfère vraiment ne pas savoir ce qu'aurait choisi l'autre candidate).

Après la lecture du quotidien métropolitain gratuit, me vient l'idée d'exprimer philatéliquement mon opposition à ce timbre. Comme pour les timbres du programme qui ne m'intéressent pas : ne pas acheter. Surtout, continuer aussi longtemps que possible après juillet 2008 à utiliser l'enjouée, espérante Marianne des Français.

Concrètement, six mois d'investissement pour environ cinq ans d'usage, commencés aujourd'hui par l'achat de feuilles d'appoint de petites valeurs.

mardi 29 janvier 2008

Marianne de Nicolas

Billet d'humeur

La Marianne de Nicolas vient d'être présentée à la presse cet après-midi au siège de La Poste.

Sur le site de L'Écho de la timbrologie, on parle d'une Marianne « classique »... c'est sûr que, comparée aux trois précédentes qui portaient la marque soit du choix du président Mitterrand (quoique les yeux...), soit du choix d'un public de plus et plus large et confirmé par le président Chirac (deux présidents que je ne porte pas dans mon cœur), la Marianne de Nicolas, est bellement classique. L'artiste n'est pour rien dans le choix du président capricieux qui veut sa Marianne à lui tout de suite. Au moins, maintenant, je sais à quel dirigeant français je ne confierai pas l'illustration des invitations de mon mariage.

Nous remercions Thierry Lamouche pour une Marianne simple et efficace (à durée de vie capricieusement bien courte), ainsi qu'Ève Luquet pour une Marianne vivante et républicaine au-delà du bonnet. Mais désolé pour le premier, le caprice autocratique présidentiel est passé par là. Dommage.

Propagande philatélique

Le 10 juillet 1984 , la poste grecque a rappelé le dizième anniversaire de l'invasion de l'île de Chypre par l'armée turque après un coup d'État de rattachistes grecs. Ces derniers soutenaient l'Enosis, l'union avec la Grèce. Malgré leur rapide échec, l'intervention turque conduit à la division de l'île, encore visible de nos jours.

Les deux éléments guerriers et liberticide des deux timbres sont placés du côté nord de l'île : barbelés retenant un homme et char roulant sur du sang.

Aujourd'hui, la République de Chypre, seule reconnue internationalement, est membre de l'Union européenne et des institutions internationales. Au nord, la République turque de Chypre du Nord, créée en 1983, n'est reconnue que par la Turquie. Les deux entités essayent de négocier une unification, mais leurs gouvernements successifs ou leurs protecteurs respectifs ont pu conduire - outre des émissions de timbres de propagande - à des soubre-sauts comme le référendum d'avril 2004 : le plan de l'ONU concernant l'île est accepté par les Chypriotes turcs aux gouvernants les plus difficiles à convaincre, mais pas par les Chypriotes grecs garantis d'une adhésion à l'Union européenne le 1er mai 2004...

samedi 26 janvier 2008

La philatélie dans les médias

Comment avoir de la philatélie en son, en images animées, dans l'actualité ou en connaissance historique sans que ce soit une fois par an quand l'opérateur postal historique augmente ses tarifs et que le JT-aux-ordres pleure le timbre à 20 centimes de 1849 ?

Timbres magazine lance avec son numéro de février 2008, sorti aujourd'hui, la vente par correspondance d'un nouveau DVD consacré à des extraits de l'émission Télé-philatélie et de sa présentatrice Jacqueline Caurat. Tout cela dans la lignée de TV Timbres et d'un premier DVD de Gauthier Toulemonde, rédacteur-en-chef de cette publication.

Aux États-Unis, depuis 1998, Lloyd de Vries donne une courte rubrique philatélique pour CBS et ses radios affiliées. Il commente l'actualité du programme philatélique de l'USPS, les pratiques des collectionneurs et des postiers, etc. Les transcriptions sont disponibles sur le site du Virtual Stamp Club.

mercredi 23 janvier 2008

Flammes à jets d'encre jetée

Soyons gentil avec La Poste française et ses flammes pour le moment assez inexistante. Tapons sur les Ricains :)

Début janvier, j'ai eu la chance de recevoir une carte postale de Pittsburgh, en Pennsylvanie, avec une oblitération à jet d'encre à peu près lisible... (sur la poignée de timbre sur cette plage de Guam que j'ai reçue, au moins deux peuvent être considérés comme des martyrs de l'oblitération)


Flamme de fin d'année au lieu de vagues.

mardi 22 janvier 2008

Récit d'un salon

Voici un récit de la participation d'un philatéliste au Salon philatélique d'automne de novembre 2007 : écrit en quatre parties sur son blog par Nelly, entre novembre 2007 et janvier 2008.

Bouquet tunisien

Envoyée de Zarzis, ville touristique du sud de la Tunisie, cette lettre du 6 décembre 2007 a reçu un timbre lavande et une flamme promouvant l'envoi de fleurs.

À vue de nez, La Poste tunisienne aurait les mêmes fournisseurs que La Poste française... à quand des flammes bleues en France (oui, je sais je me répète).

samedi 19 janvier 2008

Rois des Belges

La couverture de La Spectaculaire Histoire des rois des Belges par Patrick Roegiers utilise comme portrait pour chaque souverain, un timbre d'usage courant ou commémoratif.



(image d'après le site amazon.fr)

jeudi 17 janvier 2008

Histoire de la philatélie

Voici trois idées de lecture sur la philatélie se racontant elle-même :

* Christian Boyer propose, à l'aide de scans d'article de la presse spécialisée du XIXe, l'origine du mot « philatélie » et les écrits des premiers auteurs de la spécialité, autant du côté francophone qu'anglophone.

* Helen Morgan, épouse d'un Mauritien, s'est intéressée à l'histoire des premiers timbres de l'île Maurice, découverts bien tardivement par les collectionneurs européens, au point de croire que leur légende Post Office était une erreur de leur graveur Barnard.

Couverture de Blue Mauritius (site d'amazon.co.uk)

Comme l'indique le sous-titre, elle est partie à la chasse de ces timbres à travers les sources de l'époque : évocation dans la presse philatélique, trouvailles (et disparitions) miraculeuses, soupçons de falsification, enchères records, etc. dépeignant ainsi, petit à petit, le panthéon de la philatélie classique.

En plus des sources évoquées dans le texte et en fin de volume, l'auteur a déposé l'ensemble de ses fiches de travail sur un site en ligne, la troisième idée de lecture.

De belles soirées au coin du feu en perspective.


Se relire :
J'ai découvert le livre d'Helen Morgan en même temps que celui de Nicholas Courtney sur la Collection philatélique royale, déjà évoqué ici.

mercredi 16 janvier 2008

Art du timbre gravé : un blog

Depuis début décembre dernier, l'association Art du timbre gravé tient blog pour se préparer aux états généraux de la philatélie. En espérant que les auteurs et modérateurs de ce blog ne s'en tiennent pas à cette ........ (incrivez le mot qui convient à votre opinion) et œuvre à la connaissance et l'actualité de leur association, objets d'association, etc.

dimanche 13 janvier 2008

Alimentez-vous sainement

Précédemment, les flammes canadiennes que j'ai trouvées incitaient à aider la Croix-Rouge, respecter le dimanche (que ce soit le repos hebdomadaire ou la messe). Dès les années 1950, l'alimentation est un souci qui mérite d'être rappelé sur le courrier :


L'effigie royale a également changé au tournant de 1950 : le roi en uniforme du temps de guerre (série de 1942-1943) trouve un costume civil en 1949-1951 ou un médaillon pour le 4 cents rouge. Elle est réémise dès 1950 avec une modification : les mots « POSTAGE - POSTES » (ici en tout petit sous « CANADA ») disparaissent.

Les cinq portraits sont inspirés de photographies de Dorothy Wilding, photographe de la Cour royale britannique, dont les clichés ont servi sur timbres d'usage courant ou commémoratifs à de nombreuses reprises au Royaume-Uni et dans le Commonwealth.

jeudi 10 janvier 2008

Fractions

Coïncidences éditoriales, les deux magazines philatéliques britanniques viennent chacun de publier un article sur les timbres à valeur faciale fractionnaire.

Dans l'édition datée de décembre 2007 (publiée donc en mi-novembre 2007), Gibbons Stamp Monthly laisse trois pages à Noel Davenhill pour présenter un résumé des plus petites valeurs faciales du Commonwealth depuis 1937, de manière historique et géographique. Le titre, "A Farthing for Your Thoughts!" est une expression courante : un sou pour vos pensées.

Le mois suivant, dans Stamp Magazine, David Wright tombe en trois pages sur les valeurs fractionnaires du Royaume-Uni, en suivant un fil historique et numérique : un demi-penny, un penny et un demi-penny, etc. La quatrième page s'intéressant au Commonwealth avec des illustrations différentes de l'article du concurrent.

Bonne lecture.

Rappel : à Paris, les deux magazines se trouvent vers le 18-20 de chaque mois à la librairie WHSmith, rue de Rivoli, près de la place de la Concorde.

Flamme religieuse

Inhabituel pour un Français habitué à la laïcité, cette flamme appelant à observer le dimanche est-elle religieuse ou sociale ?


Rimouski, où a été oblitérée la lettre en 1950, se situe sur la rive droite de l'embouchure du Saint-Laurent.

mardi 8 janvier 2008

Flamme bilingue au Canada

Pour sortir des flammes illustrées françaises (race éteinte), découvrons une flamme bilingue canadienne :


frappée le 3 mars 1949 dans la ville de Québec sur un timbre à l'effigie du roi George VI, elle appelle à aider la Croix-Rouge canadienne. Le reste de l'enveloppe nous apprend qu'elle est parvenue jusqu'à une école de dessin parisienne (dont la partie enveloppe du courrier semble être tombée dans le stock d'un marchand du Carré Marigny, près des Champs-Élysées).

samedi 5 janvier 2008

Préoblitéré sur lettre

Cette enveloppe d'une association d'anciens combattants est affranchie d'un timbre préoblitéré, de la série des orchidées. Ce n'est que la seconde que je parviens à me procurer par mes proches.

Les orchidées sont à la mode en philatélie : outre les préoblitérés de France, Taiwan Post et Postes Canada ont des séries d'usage courant sur ces fleurs, en plus d'émissions commémoratives.

vendredi 4 janvier 2008

Carte philatélique finlandaise

Envoyée par un correspondant finlandais de Postcrossing, cette carte postale philatélique de 1987 reproduit, d'après l'expéditeur, les plus beaux timbres de Finlande et d'Åland désignés par le public.

jeudi 3 janvier 2008

Fil rouge oblitération

Poster une lettre et imaginer l'oblitération reçue. Jouer au loto plutôt :)


De haut en bas :
* postée au bureau annexe de Maurin (commune de Lattes) et zip oblitération Toshiba codée n°38395A (rappel) [19 janvier 2008 : Claude Jamet me signale que ce code correspond à la plate-forme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) de Saint-Jean-de-Védas, assez proche du village de Maurin justement.] ;
* postée deux jours auparavant à la poste de la préfecture, en plein centre de Montpellier, et zou oblitération non codée du centre de tri situé au sud de la commune ;
* quant à Paris, il y a une grande constance - NEC si je ne m'abuse - entre les centres.

Apprécions également le côté pratique et joli des timbres autocollants des carnets de 2007.