mardi 30 août 2022

The Postcrossing Stamp List

 Updated 7 September 2022 with the stamp of Estonia.


Note: as Google and web browsers provide translating capabilities, I abandoned the blog in English, but for the List of the Postcrossing related Stamps (original address). Now this list will be hosted, updated and republished on date on SébPhilatélie.



Since a post on May 17th, 2014, I have updated a personal stamp catalogue celebrating Postcrossing, a website to send and receive postcards among members either by chance through the site, or voluntarily through the forum if you want to exchange mail with specific countries or on specialised topics.

Don't hesitate to participate, even with a few cards per months: it's the way to ensure there will be a conteporary stamp and postal history in the decades to come. In ten years, celebrated on last July 14th, more than thirty one millions cards were sent.

The main source is the website's blog and, from there, the website of the postal operators who issued the stamps. As you are going to see hereunder, many post offices understood the interest to issue such stamps: encouraging correspondance, national and foreign philatelic orders, free publicity.

Shamefully, the French philatelic service, Phil@poste, did not... yet? Even a strict dictatorship encouraged its citizens to write and receive mail!

Since 2011 a quite number of stamps were issued for this website by the will and lobbying of its members, and interest of the postal and philatelic services. What voluntary website can say that too?


1. Recognised Universal Postal Union members.

Guernsey sympathetic stamp of 2014 (GuernseyStamps.com)

1. and 2.: 14 October 2011, by Post NL, Netherlands, 2 values (first class to Europe, first class to the World) issued on a minisheet of five of each (10 stamps).

3. to 6.: 9 September 2013, by Itella Posti, Finland, 4 designs at the same first class value (up to 50 grams nationwide, 20 grams to Europe and the World) printed on a minisheet.

7.: 2 January 2014, by Belpochta, Belarus, value "N" (surface postcard) in sheets of 12.

8.: 29 May 2014, Guernsey Post, one of the Channel Island and Crown Dependencies, value "Int Letter 20g" (first class to Europe and the World) : map-character of Guernsey wishing the reader a "Happy Postcrossing".

The Russian stamp, 2015.
9.: 27 January 2015, by Pochta Rosii, Russia, 23 roubles. Designed by O. Shushlebina, an envelope on globe decorated with all major European historic monuments and the Taj Mahal. Printing: 397 000.
Members from Russia constitutes the second group by country on Postcrossing with 3.5 millions postcards sent, after members from Germany.

10.: 29 May 2015, by Pošta Slovenije, Slovenia, 60 eurocents. A tourist jumping on a blond sand beach. "Summer is coming".
The Czech stamp, 2015.
11.: 2 September 2015, Česká pošta, Czech Republic, Value "E" (up to 50 grams to Europe ; "A" is nationwide, "Z" worldwide). The Postcrossing circle of correpondence designed by Portuguese artist  Maria Nogueira.
Let's remind the website was created by Paulo Magalhães, another Portuguese citizen.
The Ukrainian stamp, 2015.
12.: 9 October 2015, by Ukrposhta, Ukraine, value "E" (I'm not fluent enough in Ukrainian to find the rate...) in sheet of 16 autoadhesive stamps. Girl dressed traditionally sending her greeting from Ukraine to the world.
The stamp was issued on World Post Day, an initiative by the Universal Postal Union.


The Austrian Postcrossing stamp... A wall of bricks? (Österreichische Post via the Postcrossing blog).
13. (AUT #1): 21 March 2016 by Österreichische Post, Austria, value 80 eurocents. Designed by Robert Sabolovic (postcards and name of website in the color of the Austrian flag). Printed in offset by Joh. Enschedé Stamps B.V., 250,000 printed.

The second stamp of Russia (rusmarka.ru).

14. (RUS #2): 25 March 2016, by Pochta Rossii, Russia, value 31 rubles, sheet of 9 autoadhesive stamps by I. Sidenko. Envelope "I love Postcrossing" over landscape of different houses, with airplane and cruise ship. Print: 414 000.

Second issue for the Netherlands, 2016.

15.-24. (NLD #2): 29 March 2016, by PostNL, Netherlands, value "1 International". Sheet of ten different stamps designed by Reinier Hamel, Sin agency. Different landscape, monuments, activities and artwork of the Netherlands.
Second Guernsey issue, 2016 (guernseystamps.com).
25.-26. (GGY #2-3): 14 July 2016, by Guernsey Post, value Europe (EUR) and Rest of the world (ROW). Illustration by Sue Harmon, printed in sheets of 10 and in offset by Lowe-Martin. Depiction of the Bailliwick's islands (green), their fauna and flora, the sea waves and the sun.
Le timbre de cinq  nouveaux złotys (site de Poczta Polska).
27. (POL #1): 14 July 2016, by Poczta Polska (Poland), value 5 new złotys (PLN), printed by PWPW in minisheet of 6 with illustrated margins. Design by A. Tobolczyk: a red suitcase with touristic stickers, is in fact a mailbox to send postcards.
The second Belarus adhesive stamp issued January 2017, with no fake perforation (Postcrossing blog and Belpochta).
28. (BLR #2): 3 January 2017, by Belpochta (Belarus). Adhesive stamp value M (international airmail postcard), printed in offset in 9 stamp minisheet. Illustration by Marina Vitkovskaya.
The stamp from Romania issued February 2017 (Postcrossing blog and Romfilatelia).
29. (ROM #1): 24 February 2017, by Poșta Română (Romania). Stamp value 4 lei, printed in offset in sheets of 32 (18'000 sheets) and minisheet of 8 (1'000 sheetes). Illustration by Razvan Popescu.
The three Indonesian stamps issued July 2017 (Postcrossing blog).
30.-32. (IDN #1-3): 14 July 2017, by Pos Indonesia. Three stamps, value 3,000 rupees, illustrating travels through correspondence.
The three stamps of Switzerland Postcrossing blog, 28 July 2017).
33.-35. (CHE #1-3): 7 September 2017, by Swiss Post. Three stamps, values 1 franc (national rate), 1,50 franc (European rate) and 2 francs (worldwide). Designs by Max Spring illustrating Swiss people receiving a postcard and people of the continent and the world receiving traditions of Switzerland on postcards.
The Irish stamp (via the Postcrossing blog, 4 October 2017).
36. (IRL #1): 5 October 2017, by An Post. One stamp valued 1.35 euro (international rate) figuring five young peoples and other people's arms sending and receiving many postcards ; a design by Cathy Dineen.
Note: Irish postcrossers appeared in a documentary on the General Post Office in Dublin, broadcast by RTÉ in March 2016.
The stamp from Hungary (Magyar Posta website).
37. (HUN #1): 2 February 2018, by Magyar Posta. One stamp valued 120 forints (2 domestic rates: non-priority postcard or standard letter under 30 grams) figuring a postman on bicycle happily delivering postcards. With landmarks of Budapest in the background: the Danube river, the Liberty Bridge and Liberty Statue. Design by Zsolt Vidàk and printed in offsetin 60,000 minisheets of four stamps.
The stamp from Moldova (Postcrossing blog and the Moldovan Post's philatelic website).
38. (MDA #1): 23 June 2018, by Poșta Moldovei. One stamp valued 11 lei (international prioritary postcard to Europe ; almost worldwide non prioritary rate - 11,50 L) figuring a person travelling upon the globe on paths made of circulating postcards and letters. Design by Lilian Iatsko and printed in 120,000 in sheets of ten.
The stamp of land (Postrossing blog and Åland Post's philatelic website).
39. (ALA #1) : 7 June 2019, by Åland Post. One stamp valued "Världen" (worldwide postage ; 1.80 euro then). And indeed, a red world map, centered on the Atlantic Ocean, is included inside a heart-shaped stamp of light violet color. The Postcrossing name is written accross like by hand. The heart is included a perforated square, 3.8 cm of side. Design by Cecilia Mattsson, and printed in offset by Cartor Securiry Printing, in sheets of 28 stamps, in four columns of 14 separeted by 7 decorated labels on the correspondence topic.
The Brasilian stamp (Postcrossing blog).

40. (BRA #1) : 14 July 2020, by Correios (Brasil). One stamp valued 2.45 reais. Illustration by Daniel Lourenço of São Paulo: two young people, living in different places as noted by monuments in corners, reading the postcards they exchange. This stamp is issued at time for the 15th birthday of Postcrossing.
The Guernsey stamp series (Postcrossing blog and Guernsey Post webshop).

41 to 43. (GGY #4-6) : 10 June 2020, by Guernsey Post. Three stamps, each for one postal zone (to the United Kingdom / to Europe / to the rest of the world). Each depict a local animal mailing a postcard into a blue streetbox ; postcard are franked with a reproduction of the stamp itself: self stamp on stamp! Illustation by Guernsey-based agency Two Degrees North, stamps printed in offset by bpost printing (Belgium).

On 1 May 2021 there are 73 Postcrossing members in Guernsey who sent more than 17'000 cards to the world.

The 2021 Belarus stamp (Postcrossing blog).

44. (BLR #3): 10 July 2021, by Belpochta (Belarus). Stamp value N (international surface postcard - 1.62 rouble in 2021 - letter code list here), printed in 6 stamp minisheet. Illustration: on an Earth globe, three animals are sending postcards, waiting for them to arrive or transporting them.

The 2021 Austrian stamp (Postcrossing blog).

45. (AUT #2) : 14 July 2021 (Postcrossing anniversary day), by Österreichische Post (Austria). Valued one euro (letter under 20g to Europe). Illustration by Theresa Radlingmaier, the postcard travel with geometrical forms and smileys on a blue background.


The 2022 Luxemburgian stamp (Postcrossing blog).


46. (LUX #1) : 13 September 2022, by Post Luxembourg. Value "E50g" for mail for Europe up to 50 grams (1.05 €, Europe Zones 1 and 2 mean the European Union, associated posts, the United Kingdom and Norway). Design by S. Fish: six people represented by arms and hands are either writing or receiving a postcard. 100,000 stamps printed.

The 2022 Estonian stamp (Postcrossing blog).


47. (EST #1) : 1 October 2022, by Omnivia (Estonia). Value 1,90 € for worldwide mail. Design by T. Heimann: four black birds carrying a postcard which message is a smiling emoji, on a light blue background.


48. (DEU #1) : 6 October 2022, by Deutche Post (Germany). Value 0,95 € for a worldwide postcard of small size. Illustration by Greta Gröttrup made of three Postcrossers writing, sending and receiving joyfully postcards.

The German Postcrossing community is the largest by number of postcards sent: 11,4 million as of 30 August 2022.


2. Non-Universal Postal Union members.

The 2021 Donbass stamp (Post Donbass webshop).

1. (Donbass #1): 14 July 2021 (Postcrossing anniversary day) by Post Donbass for the People's Republic of Donetsk, secessionist from Ukraine. Valued 24 roubles. Over a globe, two hands exchange a postcard ; monuments of Eastern Europe 20th century drawn over the map of Europe ; a motto: "Happy Postcrossing!". Adhesive with circled ondulated perforation, in a square of 35 mm ; printed in offset in sheets of 35 stamps. Catalogue number 257.

Note: As described on the Postcrossing page of the Post Donbass website, this stamp can't be used on international mail. It is believed that Russian postage would be put on mail from Donbass. Post Donbass employees participate to the Postcrossing project and encourage the local public to join.



To be continued of course (and completed when I find the pictures missing).

Happy Postcrossing to you too!

mardi 12 juillet 2022

Quand la poste fait avancer l'intrigue d'une bande dessinée

Jadis, avant que le téléphone ne soit dans la poche et serve à tout, la poste et le facteur servait à lancer ou faire avancer l'intrigue des œuvres de fiction. Mais, même aujourd'hui, des auteurs parviennent à faire aller leur héros au bureau de poste.

À penser aux philatélistes qui souhaitent éduquer à ce fait les plus jeunes pendant les vacances d'été.

Dès la première planche du Repaire de la Murène, une aventure de Spirou et Fantasio, en 1957 (éditions Dupuis).


Ainsi, la neuvième des aventures de Spirou et Fantasio, par Franquin, démarre en vacances champêtre à Champignac, chez le comte champiognophile, par la rencontre des deux héros avec le facteur Zénobe. Celui-ci amène comme chaque jour les journaux et divers colis à Fantasio.

Dans un de ces journaux, l'annonce d'un concours va permettre d'appliquer immédiatement une des trouvailles du comte et les intrigues de l'histoire.
Boîte aux lettres rouge au cor de poste à la onzième planche.


Qui dit concours dit réponse pour y participer. Ainsi, quelques pages après, Spirou poste la participation du comte dans une boîte rouge au cor postal jaune... Champignac est donc en Belgique.

Pourquoi parler de ce tome-là ? Parce qu'il fait partie des trente albums à prix promotionnel proposés par les éditions Dupuis.


Mais, des auteurs et dessinateurs de bandes dessinées actuels n'oublient pas la poste, même si le héros Jérôme K. Jérôme Bloche que je vais évoquer à un mode de vie très urbain et sans permis de conduire automobile - un des sous-intrigues de son dernier tome Et pour le pire, signé Dodier.
Un bureau de poste de Paris ou sa proche banlieue en cinquante-cinquième planche (éditions Dupuis).


Une enquête sur une mariée suicidaire... en apparence.

Après plusieurs incidents, l'enquêteur décide de se rendre dans un bureau de poste où la dame est censée être connue : façade d'immeubles de bureaux parisiens, avec devanture de verre et logotype jaune postal et bleu bancaire en planche cinquante-cinq.
L'intérieur et l'extérieur d'un bureau de La Poste française au début du vingt-et-unième siècle (éditions Dupuis, scan de la pré-publication dans l'hebdomadaire Spirou n°4376, vingt-trois février 2022).

À l'intérieur, ce montage de quelques cases de la cinquante-quatrième planche montre la contemporanéité du bureau de La Poste française : devanture de smartphones de La Poste Mobile, comptoirs ouverts, deux grandes boîtes de rues en façade.
L'immeuble du bureau principal de Pantin en mars 2021 (Google StreetView).


Façade qui révèle le réalisme du dessinateur : il s'agit du bureau de Pantin Principal, commune mitoyenne de Paris.

Le monde postal disparaît peut-être lentement du quotidien d'une majorité, mais perdure dans la fiction. Alors, pourquoi ne pas écrire aux proches cet été ? Peut-être aurez-vous la surprise de postiers très accueillants et proche de la philatélie, comme dans Les Sœurs Grémillet.

dimanche 22 mai 2022

En 2017, le nouveau bureau central de poste à Singapour

 Le neuf octobre 2017, Singapore Post a ouvert son nouveau bureau central dans le tout nouveau centre commercial SignPost Centre, dans le sud de la cité-État d'Asie du Sud-Est. L'événement se retrouve sur le fil Twitter de l'opérateur postal, successeur de l'administration postale depuis 1992.

Ce fil Twitter a été ouvert en janvier 2014 et est inactif depuis 2018, d'où la facilité de retrouver les photographies de l'inauguration, entamée par un groupe de percussionnistes et danses de lions. Apparemment, Instagram et Facebook paraissent plus pertinents pour toucher les consommateurs.

Inauguration du nouveau General Post Office de Singapour, le neuf octobre 2017 (photographie Yaacob Ibrahim, alors ministre).

Le bureau central est présenté comme modèle des bureaux modernisés de poste à version, avec automates pour les services postaux et bancaires (ici et ).

Outre les services postaux, le GPO propose des éléments historiques : une rangée des boîtes postales, montrant le passage de l'administration postale à l'entreprise.

Ouvert en septembre, une boutique philatélique voisine le bureau, avec une boîte-pilier au modèle britannique permet de poster des courriers qui recevront un cachet spécial en rouge.

L'émission de 2017 sur carte postale (via le blog Postcard A La Carte, octobre 2017). Voir des images de meilleures qualités sur le blog Commonwealth Stamp Opinion en septembre 2017.

L'architecture du nouveau bureau s'inspire d'éléments du GPO historique, comme représenté par les montages de l'émission de quatre timbres-poste du neuf octobre 2017.

Un hôtel depuis 2000, l'ancien bureau central se trouvait dans l'immeuble de bureaux Fullerton construit dans les années 1920, sur le site de l'ancien fort et à l'occasion du centenaire de la colonie.

La poste singapourienne y resta jusqu'à 1996, juste avant le classement patrimonial du bâtiment et sa transformation en hôtel.

Un employé et une employée du nouveau GPO de SingPost, figurines Lego personnalisé par MinifigLabs, entreprise singaporienne (toujours disponible auprès de la boutique web).

À côté de l'émission philatélique, deux figurines Lego personnalisées sont proposées aux collectionneurs en 2017, et promues sur Twitter au Noël suivant.

Il en reste un stock en 2022 à trente dollars singapouriens l'unité ou cinquante dollars le duo (environ trente-cinq euros et le port en plus).

L'arrière des emballages des figurines : il y aurait, dans la nature, deux modèles de boîtes aux lettres singapouriennes en Lego...

Pourquoi le centre commercial d'installation porte-t-il le nom de l'opérateur postal ?

Déjà, le fil Twitter indique que l'inauguration d'octobre 2017 conclut deux ans de travaux du centre, situé dans le quartier Paya Lebar Central que le gouvernement singapourien a souhaité rénover en zone commerciale gigantesque en dehors du centre de la capitale.

D'après le site officiel du centre, il est géré par CapitaLand Mall Asia et, d'après le site postal, est la propriété de SingPost.

En 2015, à l'annonce du projet, SingPost expliquait cette diversification pour offrir une opportunité de revenus à ses actionnaires, et mettait en avant ses capacités logistiques au service d'un commerce sur place et en ligne, ainsi que la modernisation numérique promise aux magasins du centre en parallèle au développement de nouvelles technologies dans les bureaux de poste.

Après tout, n'est-ce pas ce que la filiale immobilière de La Poste a commencé à faire avec le bureau central de la rue du Louvre, à Paris, qualifié de « vitrine de l'innovation du groupe » ?

mercredi 11 mai 2022

L'évolution de la poste coréenne dans "Navillera"

 Diffusé en mars-avril 2021, le feuilleton Navillera raconte comment un facteur à la retraite se lance dans le ballet à l'aide d'un jeune danseur prometteur, Lee Chae-rok. Le choix de la profession du personnage principal, Shim Deok-chul, permet de voir quelques évolutions de la poste coréenne des années 1970 à 2010.

Le feuilleton a été diffusé sur la chaîne de télévision sud-coréenne tvN et est disponible sur la plate-forme Netflix. Il est inspirée d'une bande dessinée de type webtoon, style coréen adapté à la lecture défilante sur un écran vertical de téléphone intelligent, publié par la plate-forme Kakao.

Le héros au début de sa carrière (vers 1970) en uniforme administratif dans un village de bidonville (copie d'écran du deuxième épisode).

Son métier est évoqué ponctuellement, sauf à trois moments pendant lesquels un flashback permet d'expliquer la réaction ou les actes du héros au temps présent. Ainsi, au terme du premier épisode, le maître de Lee lance un défi aux deux héros : Chae-Rok, manquant d'inspiration, devra enseigner le ballet à Deok-chul si celui-ci parvient à tenir une position en équilibre pendant une minute d'ici une semaine...

Le deuxième épisode constitue la semaine d'entraînement du septuagénaire qui se dit qu'il aurait débuter dix ans plus tôt alors qu'il avait encore son entraînement de facteur !

Deux timbres non oblitérés passent vite devant la caméra (deuxième épisode).

Mais il y parvient et, pendant la longue minute, le spectateur découvre comment le héros, vieux monsieur passe-partout, est devenu un jeune homme obstiné et efficace quand il débuta sa carrière de facteur.

Quelques années après (années 1980 ?) sur un scooter et une route verglassée... (septième épisode)

Quelques épisodes plus tard, alors que les deux héros aux antipodes s'entendent bien, le septième épisode croise les peurs de chacun : du manque d'argent pour Lee et de la neige pour Shim qui, à la surprise des plus jeunes que lui, sait conduire un scooter de manière professionnelle !

Le logotype de la poste coréenne entre 1983 et 2010 (via la base documentaire Commons de Wikimedia).

Séquence souvenir : dans les années 1980, la poste est sorti de ses uniformes. Ses facteurs ont des tenues identifiables plus civiles et des scooters au logotype à trois enveloppes sur fond rouge...

Ce n'est pas le logotype de la poste coréenne de 1983 à 2010 : serait-ce le précédent ? Une adaptation artistique pour la série télévisée ? 

Attention à la chute.

Le départ à la retraite du héros quittant une poste devenue une agence gouvernementale (onzième épisode).

Alors que l'intrigue cachée de Shim Deok-chul progresse, son épouse lui rappelle qu'ils ont affronté les aléas de leur vie modeste ensemble... et lui rappelle que, dix ans auparavant, vers 2010, elle l'a remercié pour tous ses efforts alors qu'il quittait pour la dernière fois le centre postal.

Un de ses collègues lui tient la porte, en uniforme de travail bleu sombre portant un logotype proche de celui de Korea Post, fondée en 2000, comme une agence du gouvernement.

Le logotype de Korea Post (via la base documentaire Commons de Wikimedia).

Premier constat : il semble que la série soit proche des symboles de la poste sud-coréenne.

Mais deuxième constat : les ressources sur internet, et même les Wikipédias en anglais et en coréen, sont minces sur l'administration postale coréenne avant 1983... Cet article méritera sûrement des retours quand je trouverai.

Le feuilleton est très prenant : peut-on avoir une passion exigeante à soixante-dix ans ? En montrant que chaque génération des personnages peut se poser la question à son âge : il n'est jamais trop tard pour se lancer... ou se relancer.

Dans le dernier épisode, trois ans après l'intrigue principale, Shim Deok-chul approche les soixante-quinze ans et distribue encore des lettres... Mais pourquoi ? [pas de divulgâchage]


dimanche 8 mai 2022

Concurrence papier-carton : un problème pour les timbres ?

 Ce dimanche huit mai 2022, Jérôme Lachasse du site d'information BFM résume la crise des industries et services liés au papier et à l'impression ces derniers mois, et pourquoi cela ne va pas s'améliorer.

Les rédacteurs en chef de plusieurs périodiques avertissent déjà depuis plusieurs mois leurs lecteurs sur des augmentations de prix à venir, encourageant les abonnements voire les abonnements aux versions numériques de leurs titres.

L'article explique notamment la logique de concurrence entre le papier et le carton quand l'industrie papetière doit choisir quel matériau produire avec du bois ou du papier recyclé. La tendance à consommer depuis chez soi valorise rapidement le carton d'emballage (voir mes articles sur « le carton philatélique »).

Or, le papier peut être recyclé en papier ou en carton, mais le carton ne se recycle qu'en carton... enfin, quand il est récupéré et revalorisé.

Le journaliste illustre comment le secteur de l'édition littéraire connaît des retards dans la publication ou des coûts accrus. Après ses alertes sur le naufrage de Presstalis, le dirigeant de Presse Non Stop (Canard PC) s'inquiète publiquement de l'avenir de la presse imprimée. À cela, Jérôme Lachasse ajoute le prix des encres et la difficulté à se procurer de l'aluminium (russe) et des plaques d'aluminium (ukrainiennes) pour le matériel d'imprimerie...

Une récente commande de timbres de Pologne : leur dimension au fil du temps traduit-elle la chèreté du papier ? Pour l'échelle, le timbre de solidarité avec l'Ukraine mesure 3,1 x 2,5 cm (au milieu gauche et scannés à l'envers...).

Le collectionneur de timbres saute donc à l'étape suivante : que va-t-il arriver des programmes philatéliques ?

Si les timbres de soutien à l'Ukraine sont arrivés rapidement dans quelques pays d'Europe centrale et orientale, j'ai remarqué qu'une partie d'entre eux paraissent plus petits que les timbres habituels de la poste nationale concernée.

Par exemple, sur le scan ci-dessus, plusieurs timbres de Pologne des dernières années : on remarque la petitesse relative du timbre de soutien à l'Ukraine et d'un des timbres (centenaire de la naissance du poète et résistant Krzysztof Kamil Baczyński) de 2021.

Un collectionneur spécialisé de Pologne dira s'il s'agit d'une tendance ou d'une exception. Mais, il est possible que le service philatélique a vu petit pour un timbre hors-programme demandant à puiser dans des stocks coûteux à renouveler immédiatement.

Quant est-il à l'imprimerie Philaposte de Boulazac, celle du service philatélique de La Poste française ? Voire, comme les billets de banque de plusieurs pays, ira-t-on vers une généralisation d'autres matériaux : carton fin, voire polymères, cette fois-ci, en dehors de toute émission-gadget ?